Propos recueillis fin juillet 2020

VALENTIN : VÉLOTAFEUR COFIDIS

En partant ensemble à la rencontre des cyclistes, nous avons fait la connaissance des sportifs de haut niveau, qui pédalent pour se dépasser. Nous avons rêvé aussi avec les aventuriers, qui prennent le guidon pour se révéler en chemin. Découvrons à présent les pragmatiques, comme Valentin, conseiller multimédia chez Cofidis, et vélotafeur depuis 3 ans !

« Pour moi le vélo, c’est avant tout,
et quasi exclusivement, un moyen
de transport pour aller au travail.
Le bonus, c’est que je fais du sport et
des économies en même temps ! »

QU’EST CE QUI T’A AMENÉ À CHOISIR LE VÉLO POUR ALLER TRAVAILLER ?

J’ai déménagé ! Depuis ma nouvelle adresse, les transports en commun sont moins accessibles. C’est possible, mais à raison d’une heure pour faire un trajet simple. À vélo j’ai calculé que je pouvais réduire ce temps par 2. Ça a été le premier déclic. Et puis c’était aussi l’occasion de faire un peu de sport, moi qui suis plutôt sédentaire.

J’ai quand même envisagé de faire du covoiturage. Mais c’est plus contraignant en termes d’horaires, car il faut se caler les uns avec les autres. Comme je travaille en horaires variables, j’ai la chance de pouvoir moduler mon activité et je ne voulais pas m’en priver. Avec mon vélo je suis libre ! Mes collègues calculent leurs horaires en fonction des embouteillages aux heures de pointe. Moi je pars quand je veux et j’arrive quand je veux, c’est la liberté !

COMMENT SE SONT PASSÉS TES DÉBUTS ?

Avant même d’emménager, j’avais acheté un VTT classique. Je n’ai pas voulu prendre une assistance électrique pour un trajet de 25mn. C’était un peu compliqué au début, parce que je n’avais pas fait de vélo depuis mon enfance. Mais comme on dit « ça ne s’oublie pas ! », et j’ai la chance d’avoir de la piste cyclable tout au long du trajet. Il y a quand même des montées et des descentes, alors je ne vous cache pas que les premières semaines ont été un peu fatigantes. Mais j’ai rapidement pris le rythme, et au bout de quelques mois j’ai fait les trajets à l’aise !

ET COMMENT AS-TU AFFRONTÉ LES PREMIERS FRIMAS ET LES NUITS D’HIVER ?

D’abord j’ai investi dans la sécurité. J’ai changé les lumières pour avoir un éclairage plus efficace et je me suis équipé pour être bien vu sur la route. J’ai acheté une veste pour ne pas avoir froid l’hiver, une cape de pluie, un bandeau pour les oreilles, un tour de cou et des gants (super importants). Indispensables aussi selon moi : les lunettes, pour ne pas être irrités par le vent et garder les yeux bien ouverts !

On trouve facilement des équipements super bien, pas chers, pour faire du vélo toute l’année. Évidemment c’est plus agréable de rouler l’été. Mais comme on est en activité, on se réchauffe vite les jours où il fait froid, et rouler sous la pluie ça reste rare.

En fait le gros changement pour moi, c’est le suivi de la météo ! Ça me permet de m’organiser et surtout de prendre l’équipement adapté. J’emporte toujours mon petit sac à dos avec de quoi réparer rapidement sur la route (bombe anticrevaison et pompe pour être sûrs de finir le trajet). Ça ne prend pas de place, ce n’est pas lourd. En prévoyant un minimum on est paré pour les problèmes les plus récurrents.

TU ARRIVES À JOINDRE L’UTILE À L’AGRÉABLE ?

Le plaisir à vélo, c’est de se déplacer à l’air libre.

Le matin il faut se pousser un peu, mais j’arrive en forme au travail. Le soir, ça permet de décompresser. Je varie mon trajet au grès de mes envies, je découvre des nouveaux chemins, c’est très agréable. Je n’ai même pas installé de compteur. Si j’ai le temps, je prends un chemin plus long pour allonger la balade ou découvrir un nouveau coin. À vélo, c’est plus ludique !

L’activité physique vient en bonus. C’est pour ça que je n’ai pas pris d’assistance électrique. La performance je vais la chercher si je me suis réveillé trop tard…mais ce n’est vraiment pas mon but !

EN CONCLUSION, LE VÉLOTAF A CHANGÉ MES HABITUDES POUR LE MEILLEUR :

Je gagne du temps dans mes trajets quotidiens, j’ai une vraie liberté de mouvement tout en faisant du sport et en plus je fais des économies ! Je continue à conduire ma voiture MAIS LE BOULOT, C’EST À VÉLO !

0006
JE PARTAGE
0002