MENU
Propos recueillis en Octobre 2019

valérie alexandre

Valérie dégage une énergie formidable ! Il y a 10 ans, elle reste stupéfaite de constater que Laurent Thirionet, double médaillé d’or aux Jeux Paralympiques, n’est pas présenté en tant que membre de l’équipe Cofidis. Elle prend le sujet à bras-le-corps, et décide de monter une section handisport. C’est l’histoire d’une équipe qui est née d’un battement de cœur et qui grandit au rythme de ses performances !



Sa devise :
« Susciter l’admiration,
pas la compassion »

Ton rôle dans l’équipe ?
Je suis la « femme à tout faire » d’une équipe d’athlètes que je gère comme une petite entreprise familiale. Avec le temps, je suis devenue une spécialiste du milieu paracycliste. Je m’occupe des recrutements et du programme des courses. J’anime les coureurs, je les coache pour atteindre nos objectifs. J’organise toute la logistique des déplacements, les ravitaillements etc…
Nous prenons toutes les décisions ensemble, c’est une de nos particularités : chez nous, on se coopte !

En quoi consiste le sponsoring ?
J’ai développé ce projet d’équipe paracycliste avec un collègue et nous l’avons soumis au Comité de Direction de Cofidis, avec plein de graphiques financiers pour nous assurer de les convaincre. Le projet a emporté l’adhésion de tous, en dépit même de toute idée de rentabilité !
Le projet correspond aux valeurs qui font partie de l’ADN de Cofidis. Nous équipons les coureurs de tout le matériel de base, à l’identique des coureurs pro (vélos, vêtements, casques) et nous prenons en charge leurs déplacements. L’idée c’est qu’ils ne paient pas pour pratiquer leur sport. Les coureurs participent aussi au stage de préparation sportive avec l’équipe professionnelle. C’est un moment très important pour tous. Et puis, on n’a pas tous les jours l’occasion de croiser un maillot bleu-blanc-rouge comme en portent nos paracyclistes. Les coureurs valides savent bien les efforts qu’il représente pour un sportif !

« Je pense que le handisport est le vecteur
qui permettra une
évolution sociale majeure. »

Quel est ton moteur ?
Pour moi, le paracyclisme ce n’est pas un simple job. C’est ma passion, un engagement personnel qui va bien au-delà des considérations professionnelles. Je crois dans l’avenir du handisport. À travers nos actions aujourd’hui nous posons une modeste pierre. Mais nous la scellons au cœur des fondations qui porteront un bel édifice dans l’avenir. Parce que, à force de volonté et de travail, le sport efface les différences. Avec pour récompense ultime l’acquisition de l’autonomie et de la liberté. Et la liberté, c’est l’égalité. C’est la possibilité de vivre comme tout le monde.
Je pense que le handisport est le vecteur qui permettra une évolution sociale majeure.
Notre compétition principale se joue dans le regard des gens sur le handicap. Nous aurons tous gagné lorsque nous ne verrons plus une différence, mais plutôt la singularité individuelle.

Cette équipe représente quoi pour toi ?
C’est avant tout une histoire d’amitié. Il n’y pas de rapport employeur/salarié entre nous, parce que les handisport ne sont pas rémunérés, c’est la règle du circuit. On court l’aventure ensemble pour la beauté du sport, pour la performance et le dépassement de soi. Nous avons donc des rapports affectifs très forts qui perdurent dans le temps. Et cette confiance entre nous contribue à obtenir des super résultats. Par exemple en 2019 :
• 7 victoires aux Championnats de France sur piste
• 5 titres de Champion de France sur route
• 8 victoires à l’international dont la Coupe du Monde 2019 WC4
On a des sportifs qui ont une volonté et un tempérament extraordinaires. Ils intègrent leur handicap à la vie en société. Et ils le transcendent en compétition sportive. Leurs performances sont loin d’être accessibles au simple commun des mortels.

Raconte-nous une de tes
plus grandes joies…

Cette année, nous avons participé à une Coupe du Monde en Italie, et tout s’est enchainé de travers. Tous les jours, nous nous sommes confrontés à des situations compliquées avec un manque de chance faramineux. Et le groupe s’est montré d’une solidarité incroyable ! Ceux qui allaient le mieux dans leur tête réconfortaient et soutenaient les autres à tour de rôle. Et nous avons ainsi pu faire face jusqu’à la fin. Nous sommes rentrés avec un mental d’acier et cette énergie communicative nous a portée dans les compétitions suivantes.
Cette solidarité m’épate ! Elle nait d’elle-même, ce n’est pas imposé et cela me touche énormément.

Si vous aussi vous souhaitez soutenir le projets de paracyclistes courageux et ambitieux,
vous pouvez apporter votre soutien financier.

www.upmybike.com

003
Qu’en pensez-vous ?
JE LAISSE UN COMMENTAIRE (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *